Cours de dessin pour débutant : ombre et lumière

Dessin : l'ombre et la lumière

La lumière est une énergie émise par des sources lumineuses diverses (soleil, bougie, chandelle, lampe électrique, néons...). Le soleil est la source principale de lumière dite naturelle. La lumière nous permet de voir les objets autour de nous et se propage en ligne droite. Certains objets laissent passer la lumière : ils sont transparents. Quand les objets sont opaques, ils créent une zone sombre, une ombre. Plus l'objet se trouve près de la lumière, plus la zone d'ombre sera grande. L'ombre propre est celle qui est produite sur le corps même de l'objet. L'ombre projetée est celle que l'objet projette sur le sol. La distribution des ombres et des lumières sur un objet permet de donner une impression de relief sur un dessin. Il existe différentes techniques pour ombrer : la hachure, l'estompage au fusain..

L'exemple de Léonard de Vinci

Pour les ombres et la lumière, le peintre florentin Léonard de Vinci (1452- 1519) travaillait en hachures de différentes sortes. Dans certains de ses dessins, les hachures parallèles autour des formes donnent une impression de profondeur.

Lionardo di Ser Piero da Vinci, Léonard, fils de Messire Piero, né à Vinci, près de Florence, dans la nuit du 14 au 15 avril 1452 et mort à Amboise le 2 mai 1519, est l’icône de la peinture européenne et l’une des plus hautes figures de la Renaissance italienne. Il vécut ses années de jeunesse à Florence et y fut l’élève du sculpteur Andrea del Verrocchio. Autour de 1482, il s’établit à Milan, où il peignit la Vierge aux rochers et où, au service de Ludovic Sforza, il conçut l’ouvrage qui fit de lui l’un des artistes les plus célèbres de son temps : la Cène.

Si tu veux étudier bien et utilement, applique-toi à déterminer entre les diverses lumières, lesquelles possèdent le plus d'éclat ; et de même, quelles ombres sont plus obscures que les autres. Léonard de Vinci. Vous pouvez admirer une de ses œuvres les plus connues au Musée du Louvre à Paris. Il s'agit de la Joconde réalisée entre 1503 et 1506. Ce tableau mesure 77 cm x 63 cm. Pour le paysage qui se trouve derrière le portrait de Mona Lisa, Léonard de Vinci a créé une perspective atmosphérique donnant l'impression de profondeur.

Une triple définition de la perspective

Il propose dans son Traité de la Peinture, une triple définition de la perspective :

1° : perspective linéaire (diminution de la taille des objets proportionnellement à leur distance à l'observateur, perspective géométrique),

2° : perspective des couleurs (atténuation des couleurs proportionnellement à leur distance à l'observateur)94,

3° : perspective d’effacement (diminution de la précision des détails proportionnellement à leur distance à l'observateur)95. Source : Wikipédia