Cours de dessin : apprendre les couleurs

Cours de dessin : apprendre les couleurs

La couleur est une notion subjective

La perception d’une couleur change selon la source de lumière (lumière du jour du midi, lumière du soir, éclairage électrique, néon, lampe halogène, lampe basse tension) et selon son environnement (les autres couleurs qui se trouvent à proximité) car les couleurs interagissent entre elles. La notion de couleur est très subjective. Si vous demandez à  plusieurs personnes de votre entourage de montrer un « rouge » parmi différents rouges que vous avez créés, le résultat est souvent surprenant : les personnes ne montrent pas le même « rouge ». N’hésitez pas à faire l’expérience avec un violet ou un bleu !

Apprendre les couleurs : les trois couleurs primaires

Apprendre-à-Dessiner-Avril Nathalie- Pastel
Comment donner du volume à son dessin
  • L’élève doit connaître certains éléments importants de la théorie des couleurs et en particulier les couleurs primaires. Une couleur dite « primaire » ne peut pas être reproduite par un mélange d’autres couleurs. Mais les couleurs primaires permettent d’obtenir les autres couleurs. Il existe trois couleurs primaires :
  • le jaune primaire,
  • le magenta (ou rouge primaire),
  • le cyan (ou bleu primaire).
  • Les autres couleurs sont obtenus par différents mélanges de couleurs primaires. Pour obtenir du orange, il convient de mélanger du jaune et du rouge. Pour obtenir du vert, on mélange du jaune avec du bleu.

Les couleurs secondaires

Les couleurs secondaires sont obtenues en mélangeant deux couleurs primaires en partie égales. L’orange provient du rouge et du jaune, le vert du jaune et du bleu). On obtient du violet avec du bleu et du rouge.

Une couleur se distingue par sa valeur et par sa saturation. La valeur d’une couleur est sa clarté (est-elle claire ou foncée ?). On parle aussi de valeurs dans les dessins réalisés au crayon ou au fusain.

Une couleur est dite saturée quand elle est intense ou vive : ainsi les couleurs primaires sont des couleurs vives.

Jouer avec les contrastes de couleurs

Au cours de sa pratique dans le cours de dessin, l’élève va apprendre à jouer avec différents contrastes. Il peut choisir le contraste de couleurs vives qui est le plus fort lorsqu’il oppose deux couleurs primaires (cyan-magenta,  cyan-jaune primaire, jaune primaire-magenta). L’élève peut préférer le contraste de couleurs complémentaires. Il peut également choisir un contraste chaud-froid : les couleurs dites « chaudes » comme le jaune, l’orange et les couleurs dites « froides » comme le bleu.

Ressentir les relations de couleur

Peintre et enseignant américain né en Allemagne, Josef Albers (1888-1976) s’est passionné pour les couleurs. Josef Albers enseigna au Bauhaus pendant dix ans, d’octobre 1923 à avril 1933. Il est considéré comme un des initiateurs de l’art optique ou Op art, et son Interaction des couleurs, comme un classique de l’enseignement des arts visuels. À la fermeture du Bauhaus par les Nazis en 1933, il quitte l’Allemagne pour les Etats-Unis avec Anni Albers qu’il avait épousée en 1925. Il enseigne pendant quinze ans au Black Mountain College. En 1950, il devient directeur du Departement of Design de l’Université de Yale à New Haven jusqu’en 1959.

« Son ouvrage « L’intéraction des couleurs » est le compte rendu d’une méthode d’étude expérimentale et d’enseignement de la couleur (source : « L’intéraction des couleurs », Josef Albers, Edition Hazan). Cet ouvrage n’obéit pas à la conception universitaire de la théorie et de la pratique. Il inverse cet ordre et situe la pratique avant la théorie ». Josef Albers remarque en particulier que « très peu de gens sont capables de distinguer entre des intensités lumineuses fortes et faibles de teintes différentes ».

Nous vous conseillons vivement de lire son livre et de voir ses œuvres sur le site en particulier du Centre Pompidou et du Museum of Modern Art, connu sous l’acronyme MoMA à New York.

Trouver une école de dessin à Paris 11e